Afghanistan, Vallée du Panshir: quand les femmes donnent la vie.
2 May 2012 par Elisabeth Cosimi

La mortalité maternelle, demeure aujourd’hui encore la première cause de décès en Afghanistan. En milieu rural la plupart des femmes accouchent encore à domicile dans des conditions extrêmes sans avoir pu consulter un médecin au cours de leur grossesse.

Depuis 2007, une maternité gérée par l’ONG italienne Emergency s’est implantée dans les montagnes du Panshir au nord de Kaboul. Ce lieu réservé aux femmes difficilement pénétrable reste encore aujourd’hui une exception. Les afghanes peuvent venir y accoucher gratuitement.

Même si la sécurité dans la région a été stabilisé, l’existence de cet établissement demeure fragile et instable. Il n’aurait jamais pu voir le jour si différents aspects de la réalité sociale comme le secret, l’honneur familiale, l’acceptation de la violence ou la prérogative masculine n’avaient pas été pris en compte.La maternité perdure aussi grâce à un fonctionnement impliquant les afghanes elles même dans les problématiques de l’accompagnement médicale et psychologique des naissances: Face au manque de personnel médicale féminin l’ONG Emergency, qui a du s’adapter aux réalités du terrain forme des jeunes filles des vallées environnantes à peine sorties de l’école, au métier de sage femme.

Une démarche non moins osé mais qui contribue sans doute à ouvrir une brèche dans le long et périlleux chemin qui mènera les femmes à prendre un jour leur destin en main.
Se trouver au plus prés des afghanes à l’heure où elles s’apprêtent à donner la vie a été une chance inespérée.

En Afghanistan la banalité des naissances n’invite pas à des considérations particulières.Pourtant ce témoignage photographique livre ce que ces femmes ont osé nous confier à un moment clé de leur rude existence. A travers de grands silences, des larmes discrètes ou l’esquisse d’un sourire, elles dévoilent leur résignation mais aussi leur courage face à la vie qu’elles portent.

voir le reportage